Conseils d’éducation : stimuler son chiot

Lorsque l’on adopte un chiot, il ne faut pas s’attendre à ce qu’il dorme toute la journée. Tous les chiens ont besoin d’être stimulés, à des intensités différentes selon leur âge, leur race mais aussi leur personnalité. La stimulation peut, et doit, être double : physique et mentale.

La stimulation physique est la plus évidente, car un chien a besoin de courir et de jouer. La stimulation mentale, c’est tout simplement le fait que votre chien a besoin de réfléchir. C’est le cas par exemple lorsqu’il explore un lieu qu’il ne connait pas, lorsqu’il rencontre un congénère ou lorsqu’il utilise son odorat. Votre chien a besoin des deux, en proportion différente, selon son âge, sa race et sa personnalité.

Les méfaits de la sous-stimulation sont connus : compensation sous forme de destruction, aboiement, fugue, ou même agressivité. Il est important de noter que la présence d’un jardin ne dispense pas des promenades quotidiennes. Le jardin n’est pas un lieu à explorer pour votre chien, car les odeurs s’y trouvant ne changent que très peu.

Pour stimuler mentalement votre chien, vous pouvez par exemple utiliser le principe de « l’enrichissement du milieu » : cela consiste à cacher de la nourriture dans une pièce ou un jardin par exemple. Vous pouvez aussi utiliser les tapis de fouille ou les plateaux de jeux. N’hésitez pas à supprimer la gamelle ! Son repas entier peut être distribué sous forme de jeu, c’est beaucoup plus épanouissant.

Cependant, nous nous devons aussi d’être vigilants à l’extrême inverse : la sur-stimulation.

Un chiot ne doit pas être stimulé toute la journée, il a besoin de faire des pauses. Adulte, un chien dort en moyenne 12 à 15h par jour, et cela peut monter jusqu’à 20h par jour pour les chiots ! Il est nécessaire que tous les membres de la famille apprennent à respecter le sommeil du chien. Pour cela, votre chien doit disposer d’un lieu rien qu’à lui dans lequel il n’est jamais dérangé.

Mais le chiot a aussi besoin d’apprendre à se calmer. C’est comme un enfant qui affirme qu’il n’a pas envie de dormir tout en baillant ! C’est le rôle de sa famille de lui apprendre à être calme à certains moments. Si cela semble si difficile, c’est parce que les hormones produites par le chien lors d’une activité donnent envie de continuer cette même activité. Bref, l’activité appelle l’activité ! Pour cette raison, balader son chiot 5h par jour parce qu’il est trop énervé n’est pas toujours la solution. Pour aider votre chiot à revenir au calme, vous pouvez lui donner une friandise à mastiquer ou lui faire chercher quelques croquettes : ces activités apaisent le chien et la pression redescendra plus facilement.

Enfin, il est essentiel que l’activité proposée au chiot corresponde à l’activité qu’il aura une fois adulte. Si vous savez qu’une fois grand il ne pourra être promené qu’une heure par jour, alors ne lui donnez pas bébé l’habitude d’être promené 3h par jour. Il faut trouver le juste milieu, et veiller à ce que le chien ne soit pas contraint d’arrêter brutalement son activité à un moment donné, sauf si elle peut être remplacée par autre chose.

Pour résumer, stimulez votre chien physiquement et mentalement, de façon régulière mais pas excessive, en veillant à respecter sa personnalité. Tout est une question d’équilibre !

Pour plus d’informations :

Enrichir son quotidien

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s