Conseils d’éducation : éviter les bêtises

Ah les bêtises… Et oui, nous le savons tous, personne n’élève un bébé chien sans finir avec un coup de croc sur les chaises, une griffe sur le canapé, un rouleau d’essuie-tout déchiqueté ou une plante déterrée. Bien les gérer est donc un incontournable pour bien vivre avec son chiot : comment faire pour qu’il ne fasse pas de bêtises ?

Je tiens d’abord à vous rassurer sur plusieurs points :

Oui absolument tous les chiots font des bêtises ! Tout simplement car un chiot est un bébé, il ne sait pas ce qu’il a le droit de faire ou pas, et comme pour un bébé humain, il découvre le monde en le touchant et en essayant, avec sa gueule puisqu’il n’a pas de mains. Si ce n’est pas toujours agréable pour nous, c’est un réel besoin pour lui !

Oui cette phase exploratoire se calme en grandissant ! En général, elle connait déjà une grande diminution vers l’âge de 6 mois. Cependant, cela ne signifie pas que votre chiot va tout détruire jusqu’à cet âge-là, mais il est nécessaire de bien connaitre ses besoins pour l’orienter dans ses découvertes et lui apprendre les limites, c’est ce que nous allons voir maintenant.

Pour éviter les bêtises, vous avez deux missions essentielles.

La première consiste tout simplement à faire en sorte que votre chiot ne puisse pas en faire. Vous ne voulez pas qu’il gratte les plantes ? Mettez les plantes en hauteur ! Vous ne voulez pas qu’il mange les chaussures ? Rangez les dans un placard fermé !

Est-ce vraiment si simple que ça ? Oui ! Comme nous l’avons dit, votre chiot a besoin de manipuler pour découvrir le monde. A ce moment de sa vie, il aura envie de tout prendre en gueule et de tout grignoter. Mais dès lors qu’il mange une chaussure pour la première fois, pour peu qu’il ait aimé, il crée dans son esprit la possibilité de recommencer. Si votre chiot n’a jamais l’occasion de manger une chaussure parce qu’elles sont rangées, il ne créera pas cette possibilité dans son esprit, et une fois sa phase exploratoire passée, il n’aura même pas l’idée de manger une chaussure.

L’arrivée de votre chiot doit être l’occasion pour vous de ranger votre maison comme jamais ! Si votre chiot ouvre les placards, investissez dans des loquets de sécurité pour bébé, s’il grignote les meubles, mettez quelques coups de vernis amer pour lui couper l’envie. Bref, soyez plus malin que lui !

Votre deuxième mission, tout aussi importante, est d’offrir à votre chien la possibilité d’explorer. En effet, il ne s’agit pas de placer votre chiot dans une chambre d’isolement sans aucun objets ! L’exploration est, je le rappelle encore, un besoin physiologique. Priver votre chiot de ce besoin reviendrait à perturber son développement et serait le point de départ de nombreux problèmes dans le futur.

Il est donc essentiel de proposer à votre chiot des objets qu’il peut découvrir en mâchouillant. C’est à ça aussi que servent les jouets, alors ne les choisissez pas par hasard ! Choisissez d’abord des jouets qu’il peut prendre en gueule : vous pouvez anticiper sa taille adulte et prendre de gros jouet, mais il a aussi besoin de petit jouets qu’il peut facilement manipuler tant qu’il est petit. Choisissez des jouets qui lui procurent des sensations différentes : des jouets durs, mous, en caoutchouc, en bois, en tissu, faisant un bruit de papier ou un couinement. Et ne lui interdisez pas de détruire ses jouets : si votre chien aime déchirer du tissu, il est préférable qu’il le fasse sur ses peluches plutôt que sur le canapé.

Je vous conseille de ne pas lui laisser ses jouets en libre-service, mais de lui sortir 2-3 jouets à la fois pour éviter la lassitude. Évidemment, n’hésitez pas à lui acheter un nouveau jouet de temps en temps, les chiens ont tout comme nous une préférence pour la nouveauté !

Maintenant que vos missions vous sont confiées, il vous reste encore certainement une question : que faire si j’ai oublié de ranger mes chaussures et que je surprends mon chiot en train de la manger ?

Difficile de s’y retrouver quand certain mettent le chien dehors, d’autres disent « non » plus ou moins fermement et les derniers ne disent même pas un mot. Comme pour tout, il s’agit de trouver le bon équilibre, qui dépendra surtout de la capacité de votre chiot à comprendre la raison de votre réprimande.

A aucun moment je ne vous encouragerai à avoir le moindre geste violent envers votre chien. Pour les chiots de moins de 4-5 mois, il faut garder à l’esprit qu’il ne sait pas qu’il brave un interdit. Rien ne sert donc d’être trop dur avec lui. Cependant, votre chien ne sachant pas, il faut lui apprendre. Vous pouvez simplement lui dire « non, tu ne peux pas faire ça » en fronçant les sourcils sur un ton mécontent, lui retirer l’objet de sa bêtise, et surtout trouver un moyen qu’il ne puisse plus recommencer ! Redirigez son envie de mâcher sur une autre chose autorisée, afin qu’il ne reste pas frustré.

Pour résumer, n’oubliez pas que votre chiot est un bébé en apprentissage et qu’il a besoin de vous pour le guider. Restez cohérent dans votre éducation, et avec de la patience et de la bienveillance, vous rirez bientôt de toutes ces aventures que vous avez vécues !

2 commentaires sur « Conseils d’éducation : éviter les bêtises »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s