Le débat : les colliers anti-aboiements

Le collier anti-aboiement, solution miracle pour retrouver le silence et une bonne ambiance dans le quartier ! … … ou pas.

L’aboiement est un problème courant, souvent source de conflit. Je ne sous-estime pas la nervosité causée par ce comportement, l’ayant moi-même vécue. Cet article n’a pas pour but de juger les utilisateurs de ces colliers. Son objectif est de reprendre, de manière objective et argumentée, l’ensemble des éléments permettant une réflexion construite sur cet instrument.

Comment ça marche ?

Le collier anti-aboiement se place autour du cou du chien, il provoque une situation négative (de nature diverse selon le collier) lorsque le chien aboie. Le chien doit comprendre que ses vocalises déclenchent le moment désagréable, et donc arrêter d’aboyer. C’est le principe de la punition : le collier punit le chien pour ses aboiements.

Quels sont les différents types de colliers ?

Le collier électrique : il émet une décharge électrique lorsque le chien aboie, à une intensité réglable.

Le collier à odeur (souvent la citronnelle) : il émet un jet de citronnelle, dont l’odeur est censée être désagréable pour le chien.

Le collier sonore : il émet un son ou un ultrason (audible seulement par les chiens).

Le collier à vibration : il vibre lorsque le chien aboie, à une intensité réglable.

Il arrive que deux types de punitions soient associés, par exemple les vibrations et le choc électrique. Certains utilisent même les vibrations comme moyen d’annoncer le choc électrique, ce qui inciterait le chien à s’arrêter dès la vibration pour éviter que le choc ne se déclenche.

Ces colliers peuvent être automatiques ou à télécommande. Le premier détecte l’aboiement du chien pour punir chaque fois que le chien aboie, le second nécessite que l’humain provoque la punition manuellement.

Une solution miracle ?

Avant de parler d’éthique, intéressons-nous quand même à l’efficacité de la méthode. Est-ce que ça marche ? Parfois oui, parfois non.

On ne peut passer à côté des nombreux satisfaits de ce produit, qui déclarent que ce collier a résolu instantanément les vocalises de leur chien. C’est sûrement vrai pour beaucoup d’entre eux.

Mais ne négligeons pas non plus les nombreux ratés ! De nombreux chiens s’acclimatent sans problèmes du jet de citronnelle, des vibrations ou du son, comme le témoignent ces commentaires lisibles sur internet* :

« Bruyant, sonnerie pendant la nuit, réveille le propriétaire, ça sonne et ça n’empêche pas le chien d’aboyer, produit inutile… »

« Super nul, ça ne fonctionne pas du tout ! Ni le son ni la vibration ne l’ont empêché d’aboyer ! Objet inutile ! »

« Ça n’a pas marché un petit peu. Mon chien l’a complètement ignoré. »

Si ces colliers semblent tout de même être efficace dans certains cas, est-ce une raison suffisante pour les utiliser ? Intéressons-nous maintenant aux « effets secondaires » du collier anti-aboiement.

Ces colliers peuvent-ils représenter un danger ?

Les dégâts physiques :

Oui, le collier électrique peut blesser le chien. Les décharges répétées, même à faible intensité, peuvent gravement brûler sa peau. Les chocs électriques peuvent être très dangereux pour les chiens de petites tailles (c’est d’ailleurs explicité sur les sites de vente). Pour se rendre compte de la douleur que peut engendrer ce type d’instrument, il suffit de l’essayer autour de notre bras : à faible intensité, on ressent des picotements, mais très rapidement la douleur est insupportable. Le chien, lui, l’a autour du cou !

Témoignages pour des colliers électriques* :

« Mon chien s’est retrouvé brûlé au bout du 3 ème jour, le collier était pourtant réglé au minimum et de plus le collier ne fonctionne plus. C’est un danger. Très mauvaise expérience »

« Danger ce collier pour une petite chienne de7kg qui c’est retourné d’un coup après l’activation de la manette à hurlé et fait un arrêt cardiaque ou j’ai du la réanimer moi même j’ai cru que je perder ma petite chienne danger je trouve que ce produit doit êtres enlever du commerce et je demande remboursement »

Les colliers à vibrations, à son et à jet de citronnelle ne sont pas dangereux pour la santé physique du chien (bien que la citronnelle serait toxique ou irritante selon certains dires).

Les dégâts psychologiques :

Le premier risque de l’utilisation de ces colliers est de causer un grave traumatisme au chien. Le collier électrique évidemment, mais aussi les autres, peuvent surprendre le chien et marquer profondément sa sensibilité. Même si votre chien n’est pas particulièrement sensible, il est placé contre son gré dans un état de mal-être qui est en contradiction totale avec les principes d’éducation positive et de bien-être animal.

Dans certains cas, les aboiements sont l’expression d’un mal-être déjà existant. Punir l’aboiement revient donc à punir le mal-être, ce qui accentue la détresse du chien et peut aggraver la situation.

Mais le risque majeur, et très grave, survient lorsque le chien ne comprend pas pourquoi il subit le moment désagréable. Le fait d’associer la punition à l’aboiement est loin d’être systématique ! Le collier est programmé pour se déclencher en cas d’aboiement, il ne prend donc pas en compte l’environnement du chien au moment où il se met en route. Le chien, lui, est soumis à une multitude de stimuli en même temps. Rien ne dit qu’il comprendra que, parmi tous ces stimuli, ce sont ses aboiements qui ont déclenché la punition.

Ainsi, le chien peut par exemple associer la punition à : la présence du collier, au fait d’être dans le jardin (si le chien aboie dans le jardin), d’être seul (s’il aboie lors de vos absences), au passage d’un humain extérieur (s’il aboie pour monter la garde) ou même à la présence de son propre humain (si l’utilisateur du collier crie ou punit par la voix en même temps que le chien se prend le choc). Ce phénomène peut créer et/ou empirer des problèmes de comportement (anxiété de séparation, craintes, réactivité etc).

Et évidemment, en cas de dysfonctionnement du collier, l’incompréhension est inévitable : si le collier ne se déclenche pas systématiquement, si le laps de temps entre l’aboiement et la punition est trop grand ou si la sensibilité du collier est trop importante, les conséquences peuvent être rapides, permanentes et désastreuses.

Cette incompréhension rend la punition aléatoire aux yeux du chien. C’est grave. Le chien se sent complétement impuissant : il subit une situation désagréable, stressante, voire douloureuse, le tout sans savoir pourquoi ni comment l’arrêter. Le niveau de stress causé par une telle situation peut mener le chien à la folie. Il peut entrer dans une détresse extrême et avoir des réactions très agressives de manière totalement imprévisible. Les dégâts causés alors peuvent être très difficiles à réparer.

Témoignages* :

« J‘ai acheter ce outil, il ne fonctionne pas comme voulu , le chien se prend une décharge même quand il n’aboie pas. »

« Appareil complétement stupide qui se déclenche même si le chien bouge un peu trop sans aboyer. Du coup inhibe complétement le chien, qui n’ose plus bouger ! »

« Après quelques jours d’utilisation, ayant bien respecté les conseils d’utilisations du constructeurs, le collier se déclenche quand ma chienne se secoue la tête même quand la sensibilité est au minimum. Ma chienne est désormais apeurée et ne comprend plus rien. Peur de sa corbeille et j’en passe parce que le collier se déclenche même si elle aboie pas. Elle s’est blessée en prenant peur. C’est sur qu’elle aboie plus même bon maintenant elle est tout le temps anxieuse parce que le collier se déclenche sans raison. C’est un cane corso de 45kg. C’est une chienne qui était sure d’elle alors que maintenant elle est peureuse au moindre bip. »

Que dit la loi ?

L’article 7 de la Convention européenne pour la protection des animaux de compagnie dit :

« Article 7 – Dressage

Aucun animal de compagnie ne doit être dressé d’une façon qui porte préjudice à sa santé et à son bien-être, notamment en le forçant à dépasser ses capacités ou sa force naturelles ou en utilisant des moyens artificiels qui provoquent des blessures ou d’inutiles douleurs, souffrances ou angoisses. »

Il me parait évident que cet article interdit toutes formes de punitions pour le chien puisqu’elles sont au moins source d’angoisse. Cet article est bien trop imprécis pour avoir une influence, et comme la plupart des lois sur les animaux, même si elles existent, elles ne sont souvent pas appliquées jusqu’à la sanction.

Le collier électrique est interdit à la vente dans plusieurs pays européen. En France, un projet de loi proposé en 2018 vise à interdire l’utilisation et la vente des colliers électriques et des colliers à pointe.

Ma conclusion

Après vous avoir expliqué tout cela, je peux vous dire explicitement que je suis contre l’utilisation des colliers anti-aboiement, quel que soit leur type et la raison de leur utilisation. Je suis absolument convaincu que cet usage provoque un mal-être chez le chien et entrave la compréhension de l’humain vis-à-vis de son animal. Il est tout à fait possible de faire autrement, et il est de notre responsabilité d’aller plus loin que l’utilisation de ces objets de facilité (qui n’en sont même pas forcément !).

Finalement, comment empêche-t-on notre chien d’aboyer ?

Pour répondre à cette question, je vous invite à lire cet article !

Maintenant, si vous décidez d’essayer l’un de ces colliers, c’est en connaissance de cause. Vous n’aurez pas mon soutient, surtout pour le collier électrique. Je vous demande au moins de vous assurer que c’est utile (ça résout le problème), que c’est cohérent pour le chien (une bonne association punition-aboiements) et que votre chien n’est pas impacté profondément dans son bien-être (pas de dégâts physiques, pas de traumatisme psychologique). Si vous constatez la moindre dégradation de son comportement, arrêtez immédiatement l’utilisation du collier.

*Je ne cite pas mes sources volontairement pour ne pas viser un produit en particulier et pour préserver l’anonymat des personnes qui ont commenté. Néanmoins, vous retrouvez sans problème ce genre d’avis sur plusieurs sites de vente en ligne.

Pour en savoir plus :

Conseils d’éducation : réguler les aboiements

Rapport scientifique rédigé à la demande du Conseil du bien-être des animaux en 2010 sur les Aspects de bien-être liés à l’utilisation de colliers électriques pour chiens.

Article sur le collier électrique qui cite des articles scientifiques consultables.

Un commentaire sur « Le débat : les colliers anti-aboiements »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s