Conseils d’éducation : choisir son compagnon

Vous êtes déjà décidé à adopter un chien ou vous hésitez encore ? Dans tous les cas, vous avez compris que le choix de votre petit compagnon ne doit pas se faire au hasard. Un chien est un membre de la famille à part entière, il partagera votre vie pour une dizaine d’année. Ce projet qui chamboulera votre vie mérite bien que l’on s’y attarde un petit peu !

Si j’ai choisi de publier cet article dans la partie « éducation » (j’avais hésité avec « vie pratique »), c’est parce le choix de votre chien est la première étape, et une des plus importantes, pour réussir votre cohabitation. Un chien ne dépend pas que de l’éducation que l’on lui donne !

C’EST QUAND LE BON MOMENT ?

Vous me voyez venir, il n’y a pas de bon moment. L’accueil d’un chien sera toujours un chamboulement dans votre vie, aussi préparé soit-il. L’important, c’est de se sentir prêt ! Si vous rêvez toutes les nuits de votre futur compagnon, si vous êtes enthousiasme au moindre chien dans la rue, je pense que vous êtes prêt.

Cependant, même si la motivation est grande, l’accueil d’un chien change votre vie pour une dizaine d’année à venir. Il faut donc s’arrêter un instant, et faire l’effort d’anticiper. Évidemment, je ne parle pas de tout prévoir sur 10 ans, les imprévus font partie de la vie. Mais, pour les prochains mois à venir : allez-vous changer de travail ? Allez-vous déménager ? Allez-vous divorcer ? Allez-vous accueillir un enfant ? Êtes-vous en bonne santé ? Certains évènements prévisibles ne sont pas propices à l’accueil d’un chien. Il vaut mieux attendre quelques mois que la situation se stabilise avant de sauter le pas.

Maintenant, vous en êtes sûr, pour vous, les astres sont alignés pour accueillir un chien. Mais en est-il autant de votre entourage ? Notre enthousiasme est parfois aveuglant (je sais de quoi je parle). Si vous vivez avec d’autre personnes, assurez-vous qu’elles soient toutes d’accord avec le projet. Il n’est pas nécessaire que chacun s’investisse dans la relation avec le chien, mais il est obligatoire que tous acceptent de vivre à ses côtés.

Et si ce sont vos enfants qui réclament, considérez qu’ils ne s’en s’occuperont pas ! Ils auront assez de leur vie entière pour prendre cette responsabilité. Pourquoi pas, à la place, leur proposer de s’engager en devenant famille d’accueil ou bénévole ?

Enfin, l’accueil du chien nécessite du temps, pour apprendre à se connaitre, entamer une relation et s’adapter les uns aux autres. Libérez idéalement 2 à 3 semaines, sur votre temps de vacances ou en posant des congés. Si c’est impossible, demandez à un proche ou un professionnel de s’occuper du chien dans un premier temps (surtout si c’est un chiot).

LA PRIORITÉ : SE CONNAITRE SOI-MÊME

Avant même de penser au chien, pensez à vous ! Un chien, même adopté bébé, ne s’adapte pas toujours à sa famille. Il est donc essentiel de connaitre vos envies et vos besoins pour choisir un chien qui les partage.

D’abord, prenez en compte votre famille. La présence de jeunes enfants ou de personnes fragiles nécessite de privilégier les chiens calmes ou légers pour ne pas risquer d’accidents. Je ne parle pas de morsures mais de bousculades ! Un chien grandit plus vite qu’il n’est éduqué, et même très gentil, les excès de folie d’un grand chien adolescent peuvent être dangereux.

Votre famille ne s’arrête pas aux êtres humains : avez-vous déjà d’autres animaux ? Si vous avez des poules ou des lapins, mieux vaut peut-être éviter le chien de chasse. Si vous avez un autre chien, assurez-vous que le nouveau venu soit sociable avec lui. L’arrivée du nouveau venu ne doit pas générer de stress sur le long terme pour les animaux déjà présents.

A présent, c’est sans doute le plus important, quelles sont vos envies ? Pourquoi voulez-vous un chien ? Que voulez-vous partager avec lui ? 

Voici quelques questions à vous poser pour mieux exprimer vos motivations : est-ce que je prends un chien pour une utilité particulière (garde, chasse, troupeau) ? Ai-je envie de pratiquer du sport avec mon chien ? Vais-je faire de longues promenades quotidiennes ? Ai-je envie de m’investir dans la vie intellectuelle de mon chien (lui apprendre des tricks par exemple) ? Va-t-il rester beaucoup seul ? Va-t-il vivre avec d’autres chiens ? Ai-je envie d’être challengé pour son éducation ? Ai-je envie de faire beaucoup de câlins à mon chien ? Ai-je envie d’avoir toujours mon chien avec moi ?

COMMENT CHOISIR ?

Une fois que vous êtes sûr de vos envies et de celles de la famille, au moins celles qui sont une priorité pour vous, vous pouvez commencer à réfléchir au groupe (chiens de chasse, de berger, d’ornement, lévriers, molosses etc), à la race, et à au chien lui-même.

Chaque race possède des tendances. Il m’est impossible de faire un résumé des races qui correspondent à chaque profil, ce travail serait long, illisible et surtout réducteur. C’est à vous d’effectuer vos recherches : consultez internet, les fiches de races, les livres, mais surtout parlez-en aux éducateurs et aux éleveurs ! Ils seront les mieux placés pour vous conseiller ou déconseiller une race.

Mais attention, la race ne fait pas tout : la lignée du chien joue un rôle primordial sur son caractère. Renseignez-vous sur les parents de votre chiot et sur la manière que l’éleveur a de sélectionner les parents. Car si tout le monde sait que le physique des parents se transmet, c’est aussi le cas du caractère !

Il faut également faire la distinction entre lignée de travail et lignée de beauté. Les chiens de lignée de travail sont sélectionnés pour la réalisation de tâches précises. Cette sélection est si forte que le chien aura BESOIN de réaliser cette tâche en grandissant, même si on ne lui a pas appris. Il est donc fortement déconseillé de prendre un chien de ces lignées si ce n’est pas pour les faire travailler : c’est inutile car ça n’en fait pas des « meilleurs » chiens, cela risque grandement de vous causer des soucis et de rendre le chien malheureux. La lignée de beauté sélectionne les chiens sur leur physique et les standards de la race. En choisissant un chien de ces lignées, vérifiez que l’éleveur sélectionne le caractère en parallèle de la beauté.

Enfin, soyez attentif au caractère du chien lui-même. Si vous choisissez un chien déjà grand, rencontrez-le plusieurs fois avant l’adoption, partagez du temps avec lui, et discutez si possible avec les personnes qui s’occupent de lui. Si vous prenez un chiot, faites confiance à l’éleveur : lui qui a vu grandir ses chiots depuis leur naissance, il sera le plus à même de vous orienter. Cependant, fiez-vous aussi à votre intuition !

Évidemment, les professionnels du monde canin sont là pour vous accompagner avant même l’arrivée de votre compagnon. Nous serons capables de vous conseiller sur le choix de la race, de visiter avec vous l’élevage, le particulier ou le refuge, et même de vous guider sur le choix du chien lui-même. C’est la première étape pour ne vivre que du bonheur avec son chien !

OÙ ACQUÉRIR UN CHIEN ?

C’est souvent la grande question : adopter ou acheter ?

Personnellement, je n’aime pas cette opposition : un chien n’est jamais gratuit, même les chiens de refuges sont « achetés » ; et un chien est toujours adopté car, chiot ou adulte, vous accueillez un nouveau compagnon dans votre famille.

Il y a des bonnes raisons de faire l’un ou l’autre. C’est votre choix, il vous revient. Ne soyez pas tenter de prendre un chien en refuge parce que « c’est pour le sauver » si vous ne vous en sentez pas capable, et ne tombez pas dans la caricature du « c’est plus facile d’élever un chien encore bébé ».

Il y a plusieurs façons d’obtenir un chien :

L’élevage : c’est le moyen le plus connu d’avoir un chiot, mais ce n’est pas forcément le plus rapide ni le plus sûr. Il est indispensable de bien choisir son élevage, car un travail mal fait peut avoir des conséquences sur la santé et le comportement des chiots, et ce peu importe l’éducation et les soins qui suivront !

Pour choisir son élevage, vérifiez en priorité que :

  • Les chiens reproducteurs sont enregistrés au LOF et confirmés
  • Les chiens reproducteurs sont dépistés aux maladies connues de la race (dysplasie, gènes etc)
  • Les chiens adultes sont en bonne santé, bien nourris, et que leurs conditions de vie correspondent à leurs besoins
  • Les chiots soient correctement socialisés et stimulés (présence régulière d’humains en tout genre, d’autres animaux, de jeux, de nouveauté, sorties à l’extérieur, etc)
  • Les chiots font une visite chez le vétérinaire avant de vous rejoindre : identification, primo-vaccination et certificat de bonne santé

Fuyez si :

  • L’éleveur ne vous fait pas visiter l’élevage
  • L’éleveur ne vous montre pas au moins la mère (il n’y a pas de bonnes excuses, une mère bien dans ses pattes est tout à fait capable de recevoir des invités même si elle a des chiots !)
  • L’éleveur refuse de vous envoyer des photos régulièrement
  • L’éleveur ne semble pas prendre de plaisir à parler de son métier et de ses chiens
  • Les chiens adultes et les chiots ont peur de vous

Vous avez le droit d’exiger, vous avez le droit de fuir. Ne prenez surtout pas en pitié un chiot mal traité pour « le sauver », car vous incitez la personne à faire de même avec des centaines voire des milliers d’autres par la suite.

L’animalerie : je déconseille. Les chiots en animalerie viennent d’élevages industriels et sont souvent retirés de la mère trop tôt pour être dès 2 mois derrière la vitrine. Leurs conditions de détention ne sont pas du tout adaptées et la pratique incite à l’achat compulsif. De toutes façons, cette possibilité devrait disparaitre en 2024.

Les salons d’exposition : je déconseille également. L’ambiance d’un salon n’est pas adaptée aux chiots. Cette façon de vendre des chiots favorise également l’achat compulsif. Mais c’est surtout un lieu où chiots et chiens adultes, parfois non vaccinés, se côtoie sans limite : un paradis pour les maladies ! Je connais personnellement un chiot mort d’une maladie attrapé sur le salon où il avait été acheté… ainsi que la moitié de sa fratrie. À éviter, donc !

Les association / les refuges : contrairement à ce que l’on peut penser, il y a aussi des chiots et des chiens de race dans les refuges ! Certains chiens peuvent avoir vécu des moments difficiles, qu’il faudra prendre en compte dans votre manière de l’éduquer. Mais bon nombre d’entre eux sont des chiens de famille idéal ! La relation créée avec un chien ne dépend pas de son origine mais de la connexion qu’il y aura entre vous et de votre investissement auprès de lui. Allez-y sans préjugés !

Les particuliers : c’est souvent un moyen d’obtenir un chiot de race pour un budget restreint. Malheureusement, c’est aussi par ce biais que certains se débarrassent de chiots non désirés, ou vendent des chiots issus de trafic d’animaux. C’est une nécessité absolue d’aller voir les chiots et la mère avant de décider d’adopter, pour vérifier que tous sont bien soignés et bien socialisés (en contact très régulier avec des humains). Un chiot grandissant au fond d’une ferme peut paraitre chanceux, mais il peut aussi développer des craintes pour les humains qui vous causeront bien des ennuis ! Faites attention aux apparences, demandez des photos régulièrement et fuyez au moindre doute. Si c’est par ce biais que vous souhaitez adopter votre chien, faites appel à un professionnel pour vous aider à vérifier que tout est en ordre.

CONCLUSION

Finalement, choisir son chien, c’est trouver le bon équilibre entre cœur et raison. Prenez le chien que vous avez envie de prendre, celui qui vous appelle, celui avec lequel vous ressentez déjà une connexion. Mais assurez-vous de bien le connaitre et d’être sûr de pouvoir répondre à ses besoins tout au long de sa vie.

Bonnes recherches, bonne adoption, et surtout n’oubliez pas : les professionnels du monde canin sont là pour vous guider. Demandez nous conseils, nous serons ravis de vous accompagner dans ce beau projet !

Pour plus d’informations :

Le livre Mieux choisir son chien de Cynotopia

Conseil d’éducation : éducation, par où commencer ?

Vie pratique : bien s’équiper

Un commentaire sur « Conseils d’éducation : choisir son compagnon »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s